Ghana: Student and Youth Travel Organization (SYTO)

Cliquez sur l'une des étiquettes ci-dessus pour en savoir plus sur nos projets.

Ghana: Student and Youth Travel Organization (SYTO) Ghana

Student and Youth Travel Organization (SYTO) est une organisation africaine non gouvernementale et sans but lucratif fondée au Ghana par le Dr Edmund Prempeh en 1994. Sa philosophie et son cadre ont depuis été adoptés dans cinq autres pays : le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Nigeria, le Sénégal et l’Afrique du Sud. SYTO Ghana se consacre à promouvoir des échanges interculturels approfondis entre les jeunes et les étudiants afin de les aider à acquérir des compétences pour évoluer dans le monde interdépendant d’aujourd’hui. L’association cherche à faire valoir le rôle de l’Afrique comme source de connaissances et à lui donner une place plus importante sur la scène internationale en organisant divers programmes d’échange interculturel, comme des programmes de bénévolat communautaire, de séjours culturels en famille et d’immersion linguistique, de travail à l’étranger pour étudiants, de stages, d’excursions et de voyages éducatifs, ainsi que de placement scolaire dans plusieurs écoles, collèges et universités réputés du monde entier.

Parmi les principaux programmes de SYTO Ghana, on compte des programmes orientés vers le monde, comme le programme SWAP de travail à l’étranger pour étudiants, les clubs SYTO dans des établissements d’enseignement secondaire et tertiaire, le placement scolaire et l’accès à l’éducation. L’organisation coordonne aussi le placement de volontaires et de groupes de jeunes et organise des camps d’été pour enfants dans d’autres pays.

Partenariat avec Jeunesse Canada Monde

JCM et SYTO Bénin collaborent dans le cadre des programmes Jeunes leaders en action et Éduc-o-monde. Ce partenariat vise deux projets de développement : une initiative concernant l’environnement dans la communauté de Kazigo et une autre qui touche à la santé dans les communautés de Saltpond et d’Otuam.

Résultats – Kazigo

Ce groupe de jeunes fait de la sensibilisation à l’environnement et participe au reboisement en plantant de jeunes plants de manguiers et de karités, des espèces indigènes d’arbres. Les activités de reboisement font également appel à l’implication de jeunes de la communauté :

  • Plus de 10 000 arbres plantés sur dix acres de terrain.
  • Les parties prenantes sont plus sensibles au besoin de protéger l’environnement.
  • Les membres de la communauté tirent parti de leur relation avec le Programme alimentaire mondial, qui donne de quoi manger aux jeunes et aux femmes qui travaillent à la pépinière et à la plantation de Kazigo.
  • Kazigo est maintenant reconnue dans le Haut-Ghana oriental comme une communauté soucieuse de l’environnement, et ce projet de développement lu permettra d’appliquer la politique gouvernementale sur le changement climatique, qui prévoit le reboisement des terres dégradées.

Résultats – Saltpond et Otuam

Saltpond : Ce projet vise à améliorer les normes sanitaires de la communauté et sa capacité de lutter contre les maladies, ceci au moyen de programmes scolaires conçus pour renseigner les enfants de la communauté en matière de prévention du paludisme. Les activités prévues dans ces programmes comprennent le nettoyage des gouttières bloquées pour empêcher les moustiques de s’introduire dans le réseau d’alimentation en eau. En outre, des activités jeunesse comme des parties de soccer sont organisées pour attirer les jeunes et les inviter à participer aux campagnes contre le paludisme.

Otuam : Ce groupe jeunesse, qui s’adresse plus particulièrement aux femmes, aux jeunes et aux enfants, a adopté le porte-à-porte, l’intervention dans la communauté et les ateliers communautaires comme méthodes de sensibilisation et de lutte au paludisme.

  • Augmentation de 70 pour cent de la compréhension des causes et des méthodes de prévention du paludisme et d’autres maladies dans les communautés touchées par le projet.
  • Accroissement de 40 pour cent de l’utilisation dans la communauté de moustiquaires de lit imprégnées d’insecticide, par rapport aux derniers chiffres disponibles au bureau de santé publique, et amélioration de la compréhension du programme.

Initiative Jeunes Leaders

  • Des 40 jeunes impliqués, dix ont reçu une formation d’un jour pour le développement des compétences en conception et en rédaction de propositions.
  • À Kazigo, 11 jeunes ont participé à l’installation d’une pépinière, notamment en transplantant ou en arrosant les plants, en construisant une clôture et en créant une barrière coupe-feu.
  • À Saltpond et à Otuam, 29 jeunes ont tenu des activités de sensibilisation au paludisme, conçu et produit des prospectus d’information sur le paludisme et effectué des campagnes de nettoyage.

Renforcement des capacités institutionnelles

  • Accroissement de l’efficacité logistique et infrastructurelle au sein de l’organisation.
  • Amélioration des politiques et procédures en matière de ressources humaines.
  • Amélioration du site Web, avec mises à jour plus régulières et accroissement du travail d’équipe, de la complémentarité et de la planification, ce qui contribue à renforcer l’efficience et l’efficacité de l’exécution du projet.
  • Renforcement des relations avec les divers intervenants, y compris les chefs traditionnels, le ministère du bien-être social, l’agence de protection de l’environnement, la commission des forêts et le service de l’éducation du Ghana.

This post is also available in EN.