Nouvelles

jeu, 18 août 2016

Recommandations de Jeunesse Canada Monde dans le cadre de l’Examen 2016 de l’aide internationale du Canada

iar-consultations-eai-slide1-fraLe 18 mai 2016, l’honorable Marie-Claude Bibeau, ministre du Développement international et de la Francophonie, a lancé une consultation publique dans le cadre de l’examen de l’aide internationale fournie par le Canada. L’examen de la politique et du cadre de financement de l’aide internationale du Canada servira de feuille de route pour l’élaboration d’une approche recentrée sur l’aide aux personnes les plus pauvres et les plus vulnérables, et le soutien des États fragiles, ainsi que sur l’avancement de la mise en oeuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030. En accordant une attention particulière aux femmes et aux filles, le gouvernement du Canada entend appliquer une perspective féministe à toutes ses activités associées à l’aide internationale.

Depuis 45 ans, JCM offre l’occasion à des jeunes femmes et à des jeunes hommes de tous les milieux de prendre part à des activités d’apprentissage par l’expérience et de renforcement des capacités qui les transforment. Une étroite collaboration avec les jeunes et les organismes au service des jeunes sur six continents a permis à JCM de comprendre parfaitement les avantages qu’il y a à investir dans le développement de la jeunesse comme condition préalable à l’éradication des problèmes liés à la pauvreté et à la durabilité de l’environnement. Ce développement comprend l’accès à des moyens d’existence durables, à une éducation de qualité et à des services de santé adaptés aux jeunes, pour ne mentionner que quelques exemples.

JCM accueille favorablement la nouvelle orientation du gouvernement, qui met davantage l’accent sur les droits de la personne, et en particulier des femmes, dans ses activités d’aide internationale. Au même titre que la défense de ces droits, le développement des jeunes doit être au coeur de la politique du Canada. Après plus de 45 ans d’expérience, JCM croit fermement qu’aucun investissement n’est plus susceptible de favoriser l’atteinte des objectifs de développement durable que l’investissement dans la jeunesse.

Vous trouverez ci-après un sommaire des recommandations de Jeunesse Canada Monde dans le cadre de l’Examen 2016 de l’aide internationale du Canada. Pour lire le rapport complet, cliquez ici.

Recommandation 1 : Intégrer les enjeux jeunesse dans le programme d’aide internationale du Canada, par exemple en s’engageant à consacrer aux jeunes au moins 25 % de l’aide au développement international, dans le cadre d’une stratégie à long terme (sur 10 à 20 ans).

Recommandation 2 : Adopter une politique pour la jeunesse qui permettra au pays de saisir une occasion stratégique de se hisser au rang des meneurs en ce qui a trait aux efforts internationaux, afin que soit réalisé le plein potentiel de la plus dense génération de jeunes de l’histoire, et afin de mettre fin aux cycles intergénérationnels de pauvreté et d’iniquité.

Recommandation 3 : Améliorer notre impact sur la santé et les droits des femmes, en analysant la situation sous l’angle de la jeunesse, afin que nos efforts actuels tiennent compte des réalités particulières des jeunes femmes et des adolescentes.

Recommandation 4 : S’assurer que l’éducation des jeunes hommes et femmes constitue une priorité distincte, compte tenu de son incidence sur toutes les autres facettes du développement, et compte tenu de son rendement élevé par rapport au capital investi. Il faudrait en particulier soutenir l’apprentissage par l’expérience et l’apprentissage non formel.

Recommandation 5 : S’assurer que la majorité des fonds consacrés à l’adaptation au climat dans les pays en développement ciblent les jeunes femmes.

Recommandation 6 : Promouvoir l’engagement positif des jeunes par les mécanismes traditionnels et par de nouveaux moyens. Le Canada devrait, dans le cadre d’une stratégie à long terme, participer à la promotion des droits des jeunes en situation de minorité.

Recommandation 7 : S’assurer que les jeunes sont inclus dans les efforts de consolidation de la paix. Investir dans la stabilisation des moyens de subsistance et des atouts pour les jeunes dans des contextes fragiles et mettre en oeuvre des programmes qui édifient une culture de la paix, comme les programmes d’échange jeunesse.

Recommandation 8 : Réviser les systèmes, les méthodes et la répartition des subventions de la division Développement d’Affaires mondiales Canada, afin d’améliorer l’efficacité de l’aide et d’éliminer les disparités dans les sources de financement.

Recommandation 9 : Créer un fonds d’innovation et jouer le rôle d’incubateur de connaissances, afin d’améliorer l’expertise canadienne dans le développement.

Recommandation 10 : Dans la conception des programmes, accorder la priorité aux partenariats et aux consortiums qui réunissent divers organismes et parties prenantes, afin de mieux aider les jeunes.

This post is also available in EN.

À propos de Jeunesse Canada Monde

Jeunesse Canada Monde est dédié à l’enrichissement de la vie des jeunes de 35 ans et moins désireux de devenir des citoyens du monde informés et actifs. JCM offre des expériences d'apprentissage internationales des plus marquantes destinées à développer les connaissances, le leadership et autres compétences clés par le biais de projets communautaires durables. Depuis plus de 40 ans, 38 000 jeunes et 12 000 familles d’accueil ont participé à des programmes de JCM au Canada et à l’étranger.

Jeunesse Canada Monde est enregistré auprès de l’Agence du revenu du Canada à titre d’organisme de bienfaisance (# 118973999RR0001).

Source : Mary McGee, Agente des communications, Jeunesse Canada Monde, 514 931-3526 # 336, mmcgee@cwy-jcm.org.

Entrevue et information (photos disponibles):

Mary McGee
1 800 605-3526 #336
514 931-3526 # 336
mmcgee@cwy-jcm.org