Nouvelles

mar, 5 décembre 2017

PLEINS FEUX SUR LES ANCIENS

Que sont-ils devenus? Les anciens lauréats du Prix Jeunes Leaders de JCM. 

Après avoir braqué les projecteurs sur les lauréats des Prix Jeunes Leaders de JCM de cette année, nous avons cru bon de mettre en avant deux anciens lauréats de ces prix : Karista Olson, lauréate du Prix d’excellence ancien de JCM – Autochtone, en 2015, et Alain Tossounon, lauréat du Prix Guy-Bordeleau ancien de JCM – Outre-mer, en 2012.

Karista Olson – Première Nation Gitxsan, Colombie-Britannique

IMG_1964webAprès avoir quitté la réserve et passé presque une décennie à lutter contre la dissociation culturelle et les difficultés associées à la vie en ville, Karista a pris la décision de rentrer à la maison et de reprendre sa vie en mains. Elle est retournée aux études, a obtenu son diplôme et, en 2013, a participé à un programme Jeunes Leaders en action de JCM au Pérou. Après cette expérience, qui s’est avérée marquante, elle s’est tournée vers sa prochaine aventure, qui l’a menée à passer huit mois incroyables dans la province de la Catalogne, en Espagne, pour y enseigner l’anglais et obtenir un certificat TEFL (enseignement de l’anglais langue étrangère). À son retour, elle s’est immédiatement inscrite à la University of Northern British Columbia (UNBC), où elle a fait une majeure combinée en études anglaises et environnementales ainsi que deux mineures, l’une en études sur les Premières Nations et l’autre en études internationales et mondiales. Cette approche multidisciplinaire a été en grande partie inspirée par le temps qu’elle a passé chez JCM et ses expériences à l’étranger.

Après sa première année à la UNBC, Karista a été sélectionnée pour assister à l’International Youth Leadership Conference, organisée à Dubai par Civic Concepts International. Elle a fièrement fait le déplacement aux Émirats arabes unis en tant qu’unique déléguée canadienne. Aujourd’hui au début de sa troisième année, Karista a le grand honneur d’agir en qualité de représentante autochtone de la Northern Undergraduate Student Society de l’UNBC et d’administratrice générale de l’Association pour les Nations Unies de Prince George.

Ces deux derniers étés, Karista a été chef coordonnatrice du programme Career Discoveries Youth Initiative à la Gitxsan Development Corporation, où elle a aidé de jeunes Autochtones de la région à se doter des outils et des compétences nécessaires pour réussir pendant et après leurs études secondaires. Ce programme exhaustif est donné avec la conviction que ces jeunes Autochtones contribueront activement à assurer un avenir prospère et constructif à leurs collectivités respectives et à leur région. C’est ce mandat, et la nature de la jeunesse elle-même, qui continuent d’inciter Karista à se vouer au développement et au renforcement continu des capacités des jeunes et des communautés de la Première Nation Gitxsan, des Premières Nations et des peuples autochtones.

Après avoir eu la chance de voyager en Amérique du Sud, en Europe et au Moyen-Orient, elle s’efforce d’intégrer une dimension internationale à tous les ateliers et programmes qu’elle anime. Karista espère que son cheminement universitaire lui fournira les compétences et les connaissances qui lui permettront de faire campagne pour les droits des Autochtones et la réconciliation et de profiter des occasions qui se présenteront d’apporter des changements positifs à l’échelle locale. Son premier objectif après l’obtention de son baccalauréat sera de travailler pour l’Organisation des Nations Unies dans le cadre de sa maîtrise, avant d’entreprendre, peut-être, un doctorat.

C’est avec une immense gratitude pour le fait de pouvoir rencontrer des occasions et les saisir que Karista voit chaque réalisation, passée ou future. Elle soutient que tout ce cheminement a commencé par un formulaire de candidature de JCM et une étincelle d’espoir de réaliser quelque chose de plus. Karista est convaincue que les voyages, l’écriture, l’éducation et le bénévolat joueront toujours un rôle important dans sa vie.

Alain Tossounon – Bénin

AlumniSpotlightOriginaire du Bénin en Afrique de l’ouest, Alain TOSSOUNON a été participant du programme PELAC « Journalisme et Droits Humains » 2004-2005 à Rimouski et à Dakar. Deux ans après, il a été Superviseur de projet pour le programme JDH sud-sud à Cotonou et à Dakar (2006-2007) puis à Valleyfield et à Cotonou de septembre 2010 à Février 2011.

Titulaire d’un Master 2 en Journalisme & Média, Il est journaliste depuis plus d’une dizaine d’années. Rédacteur en Chef puis Directeur de rédaction de l’hebdomadaire spécialisé dans la décentralisation et la gouvernance locale « Le Municipal », il a suivi et validé plusieurs certificats en gestion des ressources naturelles (Université Senghor d’Alexandrie) et en eau avant de passer grand reporter sur les thématiques de l’eau, l’hygiène et l’assainissement de base (WASH). Travaillant sur ces préoccupations depuis quelques années, il a couvert les grands évènements du secteur de ces dernières années, dont le 1ER Forum Mondial de l’Assainissement de Mumbai en Inde de 2009, le 6e Forum Mondial de l’Eau de Marseille de 2012 et le 7e Forum de Daegu en Corée du sud en 2015.

Aujourd’hui, il s’est construit une solide réputation avec de nombreux prix remportés au Bénin dont celui des Meilleures Productions de la presse de l’Union des Professionnels des Médias du Bénin Catégorie presse écrite en 2009.

Sur le plan international, il a honoré le Bénin en décrochant  le 31 août 2012 à Stockholm en Suède,  ensemble avec six journalistes du monde (Bénin, Cameroun, Lituanie, Nigeria, Belgique, Inde) le prestigieux Prix du Concours WASH pour les médias pour des publications sur l’eau, l’assainissement et l’hygiène.

Alain TOSSOUNON est aussi connu comme militant sur les défis liés à l’eau, l’hygiène et l’assainissement. Membre fondateur du Réseau des Journalistes et communicateurs du Bénin pour l’Eau et l’Assainissement (RJBEA), il dirige depuis 2013, le Réseau ouest-africain des journalistes pour l’eau, l’hygiène et l’assainissement (WASH-JN) qui regroupe 14 pays de l’Afrique de l’ouest et le Cameroun.

Son engagement citoyen lui a valu d’être lauréat en 2012 du Prix Jeunes Leaders de Jeunesse Canada Monde qui distingue le leadership et les réalisations exceptionnelles de jeunes, originaires du Canada et de l’étranger, qui sont engagés dans des initiatives novatrices faisant la promotion de la paix, de la compréhension interculturelle et du développement communautaire et international.

Depuis le 1er décembre 2016, il est Expert local pour les Nations Unies au poste de Spécialiste des médias et du journalisme auprès du Conseil de Concertation pour l’Approvisionnement en Eau et l’Assainissement (Wsscc) pour le Bénin et le Togo.

À propos de Jeunesse Canada Monde

Jeunesse Canada Monde est dédié à l’enrichissement de la vie des jeunes de 35 ans et moins désireux de devenir des citoyens du monde informés et actifs. JCM offre des expériences d'apprentissage internationales des plus marquantes destinées à développer les connaissances, le leadership et autres compétences clés par le biais de projets communautaires durables. Depuis plus de 40 ans, 38 000 jeunes et 12 000 familles d’accueil ont participé à des programmes de JCM au Canada et à l’étranger.

Jeunesse Canada Monde est enregistré auprès de l’Agence du revenu du Canada à titre d’organisme de bienfaisance (# 118973999RR0001).

Source : Mary McGee, Agente des communications, Jeunesse Canada Monde, 514 931-3526 # 336, mmcgee@cwy-jcm.org.

Entrevue et information (photos disponibles):

Mary McGee
1 800 605-3526 #336
514 931-3526 # 336
mmcgee@cwy-jcm.org