Bonnita Preston: Les stages commences.

Bonnita Preston participante JCM, programme des stages Autochtones (SIJA), 2022

Voici Bonnita Preston, une stagiaire de notre programme de stages virtuels. Elle est la première rédactrice pour notre nouveau blogue sur les stages! Bonnita est une femme métisse qui a grandi dans une petite communauté à l’extérieur de la Première Nation O-Chi-Chak-Ko-Sipi au Manitoba, Canada. 

Bonjour à la famille CWY-JCM! Je suis très heureuse de partager mon parcours avec vous. Tout d’abord, laissez-moi vous parler un peu de moi. J’ai grandi en étant très liée à ma culture métisse : je jouais du violon et je dansais de la gigue et de la danse carrée pour divertir ma communauté. J’ai travaillé pendant près de neuf ans au service de ma communauté dans le secteur sans but lucratif. Ma sœur Billy-Lee et moi-même gérons un programme d’éducation culturelle en ligne appelé Red Tent of the Prairies, qui s’adresse aux jeunes autochtones et non autochtones des provinces des Prairies. Nous sommes également co-créatrices d’un autre programme culturel en ligne appelé BRANCH (Building Resilience through Art Native Culture and Healing). Je travaille sur un programme en collaboration avec des sages-femmes autochtones au Guatemala, pour aider à préserver leurs traditions ancestrales de sage-femme pour les générations futures.

Jusqu’à présent, dans le cadre du programme SIJA, nous suivons des cours d’espagnol cinq jours par semaine, et nous avons déjà fait deux présentations cette semaine. Ce n’est que la deuxième semaine et je profite déjà beaucoup de ce programme. J’ai hâte de contribuer davantage au fil des semaines!

Je voulais faire ce stage parce que je suis passionnée par le travail avec les peuples autochtones et par la découverte des différentes cultures des Premières Nations dans le monde. Je suis très intéressée par le domaine des relations internationales, notamment en ce qui concerne les droits des peuples autochtones. Je m’efforce de parler couramment l’espagnol et j’espère que cela m’aidera à apporter une plus grande contribution aux communautés autochtones à l’étranger. J’espère apprendre comment je peux être utile aux peuples autochtones de la communauté qui m’a été assignée à Chimbote, au Pérou.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *